© 2015 by COMINTWO - www.comintwo.com

FOLLOW US:

  • w-facebook
  • Twitter Clean

Plan du volet sociétal

 

 

PAUVRETE  INEGALITES  DEMOCRATIES

 

VIE EN SOCIETE

 

DERIVES GRAVES

 

AUTRES CHOIX DE SOCIETE

 

 

                                                                                   Accès direct vers les onglets : 

 

                                                                                   LE DEVELOPPEMENT DURABLE ET SES TROIS VOLETS INDISSOCIABLES

 

                                                                                   VOLET "ECONOMIE"

 

                                                                                   VOLET "ENVIRONNEMENT"

 

                                                                                                        VOLET "SOCIETAL"

 

 

PAUVRETE,  INEGALITES, DEMOCRATIES.

 

 

 

QUELLES SONT LES CAUSES DE LA FAIM DANS LE MONDE ?

Octobre 2015

 

Un sondage paru dans le journal La Croix du 16 octobre 2015, sur la perception des français face à cette question nous apporte l’éclairage suivant :

 

1 – la spéculation des marchés financiers sur les produits agricoles

2 – le gaspillage alimentaire des consommateurs dans les  pays du Nord

3 – Les impacts du changement climatique

4 – Les pays du Sud qui investissent peu ou mal dans leur agriculture

5 – Les acquisitions de terres agricoles dans les pays du sud par des entreprises privées

6 – Les pays du nord, qui favorisent une agriculture industrialisée, concurrençant les petits agriculteurs des pays du sud.

 

Il faudrait y  ajouter trois autres points :

 

  •   la corruption,

  • la trop fréquente évasion fiscale dans les pays du sud, les privant des fonds nécessaires à l’investissement,

  • et, parfois, remplacer le mot « acquisition » par « spoliation » en ce qui concerne les reprises de terres par des entreprises privées.

 

 

QUELQUES CHIFFRES SUR LA REALITE DE LA PAUVRETE.

Juin 2015

 

En cliquant sur le lien hypertexte ci-après, vous trouverez un article très bien documenté sur la mesure et les définitions de la pauvreté, écrit en novembre 2014  : http://www.economiematin.fr/news-pauvrete-definition-theorie-explication-economie

 

Retenons la définition la plus simple, c'est à dire le taux de pauvreté monétaire, sachant qu'll est loin de recouvrer la réalité du phénomène, car la mesure de la pauvreté est multi dimensionnelle.

 

Le taux de pauvreté monétaire correspond à une proportion de la population qui vit avec un revenu disponible inférieur au seuil de pauvreté. Ce dernier correspond à un pourcentage du revenu médian national. Le seuil le plus souvent utilisé équivaut à 60 % du revenu médian. Il s’agit d’une convention qui correspond à une conception large. On peut tout aussi bien utiliser le seuil à 50 %, voire à 40 % qui se focalise sur la grande pauvreté. Aucun seuil n’est objectivement meilleur.

 

En Europe, le taux de pauvreté monétaire à 60% du revenu médian oscille de 10,1 % en Norvège à 23,1 % en Grèce. Le Royaume-Uni enregistre 16,2 % de pauvres au seuil de 60 % du revenu médian contre 22,2 % en Espagne.

 

Toujours sur la base du taux de pauvreté monétaire à 60% du revenu médian,  le taux de pauvreté à 60% en France, est de 14,1 %.

 

Parmi eux, trois millions d’enfants sous le seuil de pauvreté en France, soit un sur cinq, dont 440 000 ont basculé dans cette catégorie depuis 2008. Parmi eux,  30.000 enfants sont SDF. 

 

Vous trouverez plus d'informations et de chiffres  sur : Observatoire des inégalités

 

Moins scientifiques, mais bien réels, d'autres chiffres jettent une lumière crûe sur la gravité du problème.

 

Par exemple, les Restos du Cœur ont distribué 8,5 millions de repas pendant l’hiver 1985/86. Pendant l'hiver 2013,  ils en ont distribué 130 millions.

 

1985/86 :   8,5 millions de repas

 

1995/96 :  50 millions de repas
 

2005/06 : 70 millions de repas

 

2013/14 : 130 millions

 

Aux Etats Unis,  la première économie mondiale, 2,5 millions d'enfants vivent dehors, soit un enfant sur trente. Pour frapper les esprits, on peut dire que  ces chiffres montrent qu'aux Etats Unis, dans chaque classse de 30 élèves, l'un deux est SDF ...  

 

A quel prix, et pendant combien de temps cette situation est-elle tenable?

Où se concentre la pauvreté ?

Ce dernier article est tiré du journal vendu par les SDF "L'Itinérant" du 6 juillet 2015

(L'itinérant 3, rue de l'Atlas - 75019 Paris 9h à 17h (9h à 16h le lundi) Tél. : 01 40 03 96 84 / 85 / 90)

 

 

INEGALITES : UN GRAVE DANGER SELON LES OLIGARQUES.

 Juin 2015

 

En cliquant sur le lien situé au bas de cet article, vous constaterez que le problème des inégalités revient en boucle à chaque Forum de Davos, depuis 2011. Pour 2015, les inégalités sont considérées comme le risque N° 1 sur la planète.

 

Il est frappant de noter qu'à Davos ont se limite à dresser le constat, sans jamais proposer de solutions. Pourtant, il y en a.

 

La Conférence des Nations Unies pour le Commerce et le développement (CNUCED) a publié un rapport en septembre 2012 sur ce sujet. Ce rapport, très documenté, affirme que les inégalités ne sont pourtant pas une fatalité. "Outre des politiques budgétaires et monétaires favorables à l'emploi et à la croissance, une politique appropriée des revenus peut beaucoup contribuer à rendre socialement acceptable un certain niveau d'inégalité des revenus tout en stimulant une croissance de la demande créatrice d'emplois" déclare le rapport. Il propose également d'aligner la croissance des salaires réels moyens sur celle de la productivité moyenne. Il suggère également de rattacher les salaires à l'objectif d'inflation officiel des banques centrales des pays concernés.

 

Le thème de l'évasion fiscale (souvent camouflée sour le concept de simple optimisation fiscale) est aussi un point clé du problème  ...

inégalités Davos 2011  2015

Les inégalités ne sont pas une fatalité. Cnuced sep 2012

 

 

 

DEMOCRATIES :  UN ETAT DES LIEUX INQUIETANT

Juin 2015

 

La pauvreté et les inégalités, tout comme les graves désordres environnementaux qui menacent notre civilisation ont globalement trois causes  principales :

 

  • Les choix individuels des citoyens

  • Les choix collectifs de nos sociétés

  • Le système économique.

 

Tout cela a été possible parce que parallèlement, nos démocraties se sont dépouillées de leur souveraineté, au profit d’oligarques mondiaux, extrêmement riches, dont l’influence politique est considérable.

 

Pour parvenir à leurs  fins, ces oligarques disposent de moyens de conviction efficaces (évasion fiscale, chantage à la délocalisation d’usines, corruption, financements occultes de campagnes électorales  etc..). Nul besoin d’être  élu pour que soient prises les décisions qu’ils souhaitent.

 

Le phénomène est ancien. Déjà en 2002, un sondage réalisé pour le Forum de Davos mettait clairement en évidence cette situation.  Deux citoyens du monde sur trois affirmaient que les Etats ne sont en aucun cas gouvernés selon la volonté des peuples.

 

Redresser la situation revient à remettre la démocratie d’aplomb, et faire de nouveaux choix, pour parvenir une société plus juste et plus respectueuse de l’environnement, Ce n’est nullement incompatible avec une économie dynamique.

 

Il y a urgence. Les résultats du sondage de 2002 sont très probablement beaucoup plus graves en 2015.

Sondage 2002 : le discrédit des gouvernants.

Nouvel ordre mondial Christophe Servan

 

Nous proposons des réponses. Vous les trouverez sous l'onglet "VOLET ECONOMIE" au paragraphe MONDIALISATION  DAVOS.